Spring Version by Manzana. ( 11th )
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elle & Lui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Elle & Lui   Ven 5 Mar - 16:24


Elle & Lui

Pv' Fenouil


    Le Soleil commençait tout juste son ascension dans le ciel. La douce Aurore venait réchauffer les plantes fatiguées par le froid hivernal , un froid qui reculait lentement , laissant bientôt place à la tiédeur du Printemps . De minuscules bourgeons commençaient à apparaître sur les branches noueuses des arbres et l'herbe , qui il y encore quelques semaines était abattue par les neiges , pointait à présent le bout de son nez. L'Hiver meurtrier reculait , assaillit par la bonne humeur printanière. Le dégel tant attendu avait enfin commencé. Et tout ces changements commençaient à se répercuter sur la vie des renards de Clan. Les proies sortaient de leurs longs mois d'hibernation , les oiseaux migrateurs revenaient faire leurs nids , et le Clan de l'Air connaissait une forte augmentation de la population de lemmings et de marmottes . Tout allait pour le mieux , les malheurs et le stress retombaient , et les guerriers pouvaient enfin pousser un long soupir de soulagemment après tout ces mois de galère.

    Alors pourquoi ne pas faire une p'tite fugue ?

    Voilà ce que s'était dit la jeune renarde lorsqu'elle avait vu l'attention de sa mère baisser d'un cran et celle des autres reines plus que se relâcher. Pourquoi ne pas sortir jeter un coup d'œil à ce "Printemps" dont sa mère ne cessait de lui rabattre les oreilles ? Pourquoi ne pas aller voir par elle même ce qui donnait au Clan autant d'euphorie et de soulagement ? Sa résolution prise , tôt ce matin , alors que tout le monde dormaient encore , que les sentinelles fixaient d'un air absent l'entrée du camp en songeant à leur petite vie, Petit Espoir s'était faufilée en douce dans les montagnes du Clan de l'Air. Grâce à ses nombreuses fugues , elle connaissait assez bien l'endroit , et put tranquillement se frayer un chemin vers la frontière. Elle avait bien l'attention de voir les effets du fameux "Printemps" sur la plaine , qu'elle n'avait jamais connu que comme un océan de neige impraticable. Mais , voilà , à tout vouloir voir et savoir , on finit ... par se perdre.

    Espoir leva son petit museau gris , son regard noisette voilé (pour un fois) par l'inquiétude. Autour d'elle s'élevaient de petits arbustes recouverts de bourgeons et devant elle s'étendait une énorme étendue d'herbe encore recouverte d'une fine couche de neige. Sinon , tout était plat , grand , très grand , trooop grand pour la petite femelle perdue dans l'immensité des Terres Libres. Espoir se laissa tomber sur le sol encore à moitié gelé . Aussi courageuse et fougueuse elle fut , elle ne put s'empêcher de trembler. Elle n'aimait pas se retrouver dans se genre de situation , encore moins quand la faim et le froid commençaient à ramper lentement vers elle. Ouiw , elle était la grande et fière Espoir , et la grande , fière , fougueuse , belle et magnifique Espoir ne pouvait pas faire une chose aussi conne que ... se perdre. La petite renarde grise frissonna. Elle voyait déjà le regard furibond de sa mère et le sourire narquois des autres renardeaux. Et puis après pendant des semaines , des lunes , des années elle se ferrait rabbatre les oreilles par une moquerie qui deviendrait culte ; Espoir est tellement empotée qu'elle a réussi à se perdre pendant ses propres fugues ! Non. La grande et magnifique belle ect Espoir se leva , sa petite queue grise dressée bien haut. Allez , elle avait un honneur et une réputation à sauver. D'un pas assuré , elle se mit en marche , s'enfonçant dans ce qui restait de neige ,trébuchant , grognant et jurant , mais le regard toujours brillant de détérmination. Jusqu'au moment où ...

    Craque.

    La grande , la magnifique , belle et j'en passe Espoir s'arrêta. Sa queue retomba , et elle se remit à trembler comme une feuille. Et oui , même quand vous êtes la plus grande chef de tout les temps , il vous arrive d'avoir les chocottes. Surtout quand vous êtes seule , perdue et qu'une branche vient de craquer de façon plus ou moins douteuse derrière vous. Lentement , les yeux à demi-refermés , son petit corps tout entier crispé , l'Espoir se retourna. La petite renarde grise entrouvrit les yeux. R.A.S. Juste les arbustes qui se balancent tranquillement au gré du vent. Et pourtant ...

    « Euh ... Attention , je suis entrainée pour le combat à distance ... Alors hein ... 'Fais gaffe ... » jappa la petite renarde sans grande conviction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Sam 6 Mar - 1:25

La masse noire et grise bougea légèrement. Elle était en boule, au beau milieu de la plaine. L'Astre du Jour lançait ses premiers rayons chauds et apaisants. Fenouil remua encore, une patte avant sur les yeux. Trop de lumière. Mal aux yeux. Mais si chaud, si agréable. C'était bon. Il roula sur le dos et présenta son dos au ciel. Le Soleil commença à le lui chauffer. Il grogna le plaisir. Le bonheur, c'était exactement ça. Prendre le temps d'apprécier le Soleil. Prendre le temps de dormir alors qu'il fait déjà jour. Prendre le temps de vivre, tout simplement. Voilà pourquoi la vie de Solitaire lui convenait temps. Les renards de Clans étaient bien trop stressés, trop pris par le devoir. Il faut chasser pour les autres, il faut marquer le territoire, il faut protéger le Clan, il faut rechercher le renardeau perdu. Que de d'obligations, que de préoccupations. Comment vivre dans ce cas-là ? C'est impossible, impossible de prendre son temps, impossible de réaliser ces plaisirs simples qui constituent pourtant toute la joie de vivre.

Fenouil roula de nouveau sur le côté et ouvrit à moitié ses yeux d'argent, encore brouillés de sommeil. Il cligna plusieurs fois les paupières avec lenteur et délice. Il examina avec attention la brindille d'herbe qui se balançait devant son museau. Elle était verte. Oui, verte, le blanc s'en allait enfin. Certes, cela prendrait encore quelques temps pour que la neige disparaisse définitivement avant la nouvelle Saison Froide. Il sentait encore cette morsure glacée dans son dos. Mais elle était moins marquée. La poudreuse se laissait enfin abattre par la loi de l chaleur. Enfin. La Saison des Nouvelles Feuilles mettait toujours trop longtemps à venir à son goût. Cette période était nettement plus agréable. Comment aimer le froid et son emprise glacée, qui détruisait toute vie, quelle soit végétale ou animale ? Tandis que la chaleur, elle faisait vire, au contraire ! C'était elle qui faisait pousser les fleurs, c'était elle qui faisait sortir les musaraignes, c'était elle qui développait la vie. Le froid était synonyme de paralysie de la vie, la chaleur était synonyme de poussée de vie.

Le solitaire ouvrit grands les yeux. Par une si belle journée, il valait mieux en profiter. Il étira alors ses membres un par un, savourant cette sensation de souplesse retrouver, puis se leva d'un bond. Campé sur ses quatre pattes au beau milieu de la plaine, il bailla un bon coup digne de s'en décrocher la mâchoire. Enfin, quand il se fut ébroué et remit quelques touffes de poils rebelles en place -ce qui ne servit strictement à rien car son pelage restait en bataille-, il se mit à marcher d'un pas vif. Ses pas craquaient encore un peu sur la mince couche de neige en cours de fonte. Les oreilles dressées, les moustaches en avant, Fenouil se demanda avec bonne humeur quelle serait sa première action du jour. Chasser, peut-être ? Oui, pour qu'il soit comblé, il ne manquerait plus qu'un ventre plein. Ensuite, il pourrait se promener un petit peu puis faire une petite sieste digestive au pied d'un arbre. Ce programme alléchant redoubla son ardeur joyeuse et il se mit à l'affut le coeur battant.

Il guettait. La gueule entrouverte pour mieux capter les odeurs, les oreilles toujours mobiles, il cherchait le moindre signe d'une proie. Mais, finalement, il n'eût pas besoin de ces sens là pour détecter cette chose. Quand il baissa les yeux, il s'aperçut avec surprise qu'une chose marchait devant elle. Sursautant d'étonnement, Fenouil fit malencontreusement craquer une branche sous ses pattes. Il eût tout juste le temps de courir se plaquer derrière un buisson esseulé. La chose se retourna alors. Son léger tremblement trahissait son anxiété. Ses yeux étaient ronds comme deux billes et ses muscles tendus à craquer. Cette chose n'était autre qu'un renardeau.

"Euh ... Attention, je suis entrainée pour le combat à distance ... Alors hein ... Fais gaffe ..." piailla cette petite boule de poils.

Planqué derrière son buisson, Fenouil resta un moment sans réagir. Hein ? Quoi ? Cette vulgaire petite chose, entrainée pour le combat à distance ? Et puis, d'abord, c'était quoi, le combat à distance ? Il ne put retenir un éclat de rire. Hilarant. C'était incroyable comment la peur pouvait conduire de pareils comportements. D'humeur magnanime, il s'aventura à découvert. Lui qui craignait tant l'inconnu n'était pas anxieux. Pas devant ce petit renardeau qui était trois fois plus petit que lui. Non, sa méfiance n'allait pas jusqu'à cet extrême. Et puis, rien ne pouvit briser sa bonne humeur, aujourd'hui. Surtout pas une si petit chose. Il s'approcha sans bruit, et, quand il fut à moins d'une demi-queue de renard d'elle, il abattit ses deux pattes avant sur la queue de la petite chose et y appuya juste assez fort pour l'empêcher de s'enfuir à toutes pattes.

"Et c'est quoi, le combat à distance ?" murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Sam 6 Mar - 14:23

    Silence. Un cour laps de temps de tranquillité pendant lequel on pouvait entendre une mouche faire son petit bonhomme dans la forêt , un insecte voler à son gré , puis ...

    « MWAAH ! On m'agresse ! Au s'cour ! A l'aide ! AAAHHHH ! »

    Et la grande , magnifique , belle et j'en passe Espoir se mit à gueuler comme une un cochon qu'on égorge. Mais comment ne pas comprendre cette princesse ? Alors que vous êtes gentil , que vous ne voulez de mal à (presque) personne , une chose inconnu vous saute dessus et vous écrase la queue . C'est une honte. Et notre chère Espoir sembla penser la même chose , car elle continua de brailler comme une malade , tandis qu'une voix sournoise lui sussurrait à l'oreille :
    "Et c'est quoi, le combat à distance ?". La jeune femelle s'arrêta de brailler , juste le temps de tourner la tête vers la "chose" qui osait lui agriper la queue. Et la "chose" n'était autre qu'un ... Renard. Deux grands yeux argents étrangement éteints , un pelage ébouriffés et peu soigné , et sourire découvrant une multitude de belles dents pointues couleur ivoire. Espoir ouvrit un instant la bouche comme pour parler , ou plutôt se remettre à brailler , mais aucun son ne sortit , juste un gargouillement incompréhensible. En terme plus littéraire , on peut dire que la grande reine de tout les temps était bouche bée.

    Pourquoi ? Et bien mettez vous un peu à sa place. Vous êtes seul(e) , un énorme renard avec plein de dents pointues vous tient la queue et vous pose une question débile , vous faites quoi ? Réponse A : vous lui sautez dessus et lui tranchez la gorge , réponse B : vous vous dégagez et vous enfuiez en courant et réponse C : vous restez comme Espoir , immobile , paralysez par la peur. Et ouiw , car derrière ses airs courageux et fougeux , notre petite renarde est en fait une vraie trouillarde. Y'a qu'la vérité qui blesse , comme on dit. Donc , l'Espoir resta plantée sur place , ses deux billes noisettes qui lui servaient d'yeux écarquillés par la peur tandis que son petit corps était agité de tremblements incontrôlables. Enfin , après un petit moment passé dans cette position quelque peu "comique" , la petite renarde grise finit par articuler ces quelques mots ;

    « Lâche-moi-ou-M'man-viendra-te-bousiller-et-puis-t'es-rien-qu'un-gros-méchant !»
    Ah. L'insulte. Ben , oui , mais qu'est ce que vous voulez , elle a que quatre lunes , la p'tite. Alors c'est normal pour elle d'avoir un langage un peu beaucoup ... Famillier et de penser que sa mère est la grande impératrice de l'univers qui peut renvoyer tout les méchants d'où il viennent ... Et puis comment lui en vouloir , notre grande belle et magnique princesse ne s'aurait pas que quatre lunes , après tout ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Lun 8 Mar - 22:03

Apparemment, l'effet de surprise réussit parfaitement. Tout le corps de la minuscule boule de poils fut parcourut d'un long frisson d'horreur et ses muscles se tendirent si brusquement de Fenouil crut un instant qu'il allait claquer d'un coup sec. Il y eût alors un petit moment de silence, où l'on pouvait seulement entendre la respiration précipitée de la petite renarde terrorisée, qui semblait réfléchir à toute allure aux solutions qui s'offraient à elle. Pendant e temps, le Solitaire, toujours appuyé sur sa queue, respira son odeur pour identifier celle du Clan de l'Air, et évalua rapidement son âge qui ne devait pas dépasser cinq lunes. Aucun danger très présent, donc. Fenouil pouvait s'amuser en toute confiance.

"Lâche-moi ou M'man viendra te bousiller et puis t'es rien qu'un gros méchant !" lança à toute vitesse le renardeau d'une voix beaucoup trop aigue pour être normale.

Oui, même avec une menace pareille, Fenouil se sentait libre d'agir comme il voulait. Il étira ses babines d'amusement, révélant ses crocs étincelants. Ce fut à son tour de réfléchir de quelle façon agir. Partir maintenant serait stupide. Pourquoi, alors qu'on avait si bien commencé ? La blesser ne lui plaisait pas non plus, la tuer ne lui vint même pas à l'esprit. Et puis quoi, encore ? C'était peut-être un Solitaire, mais pas une brute assoiffée de sang ! Non, tout ce qu'il voulait, lui, c'était s'amuser. Et oui, ce n'était pas souvent qu'il croisait une petite comme ça. Et c'est seulement avec les moins de six lunes qu'il acceptait de parler. Au-delà de six lunes, c'était un ennemi potentiel. Bilan : il voulait être un peu avec cette petite, profitant de sa faiblesse pour être en contact. Rien de méchant, en fait. Il opta donc pour la solution intermédiaire. Il relâcha un peu la pression sur la queue, se rapprocha encore plus près de la boule de poils et lui fila un coup de patte sur le flanc gauche, l'histoire de l'envoyer valdinguer sur l’herbe sans pour autant lui faire mal. Le dosage exact. Il la regarda alors dans les yeux, agita les oreilles et lança, hilare :

"J'ai peur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Mar 9 Mar - 19:05

    OUCH ! Là , ce que vous venez d'entendre , ce n'est pas le choc qu'avait ressentit Petit Espoir lorsque l'autre brute l'avait envoyé valdinguer dans l'herbe , mais le bruit qu'avait fait l'honneur de n'Espoir en se prenant un si gros coup. Non pas que la petite renarde grise n'avait pas eu mal -ce qui , malheureusement, était faux- , mais que même avec la peur au cou , la princesse qu'était la petite femelle du Clan de l'Air ne pouvait laisser se faire une chose pareille. Ce .. Ce fripon la traitait comme une simple paysanne , un jouet , alors que Espoir méritait bien que mieux que ça ! Il devait embrasser ses pas , et se trainer à plat ventre loin de la vue de la grande reine. Mais non , ce maraud avait décidé de faire autrement , de se moquer d'elle et de la torturer ! C'était impensable , insoutenable , incompréhensible. Ainsi et pour toutes ses affreuses raisons , l'Espoir se releva , son doux duvet en bataille et plein de brindilles -elle qui ne supportait pas d'être sale- , une lueur de défi dans le regard. La susceptibilité avait pris le dessus sur la peur , les yeux bouillonnants de rage , elle se redressa de toute sa taille minuscule et bomba le torse pour paraitre encore plus menaçante. Ce gros balourd allait voir se qui se passait lorsqu'on attaquait la grande , l'unique , magnifique -et susceptible- n'Espoir !

    « Regarde ! Maintenant ch'uis toute décoiffée ! Et sale ! Et c'est ta faute ! TA FAUTE ! » aboya la petite femelle si fort qu'un merle qui passait par là prit peur et s'enfuit.
    Il ne fallait pas confronter Espoir sur son propre terrain. Question réponses idiotes mais bien(ou mal) trouvées , elle était une reine. Comme de tout ,d'ailleurs. C'était la grande impératrice de toute la Terre et de l'Espace , la princesse des souris et la chef des papillons , en passant par la première des orgueilleuses et la plus forte des menteuses. Et oui , elle était tout ça , la mademoiselle. Tout ça. Mais bon , pas la peine de s'attarder si longtemps sur les , hm , mérites de n'Espoir. Revenons plutôt à ce renard étranger qui terrifiait et dégoûtait en même temps la jeune renarde. De sa place , à quelques mètres du maraud , elle pouvait enfin l'observer sous toutes les coutures.

    Il était de taille moyenne , svelte et élancé. Son pelage gris-noir ébouriffé cachait des muscles noueux , ses longues pattes étaient munis de griffes légèrement râpées par le temps. Son sourire moqueur découvrait une quantité importante de belles dents couleur ivoire. Ses yeux , quant à eux , étaient , comme l'avait remarqué Espoir , d'un magnifique gris argenté et paraissaient étrangement vides , comme si une petite flamme qui brillait jadis avait été brusquement éteinte ... La grande reine de tout les temps plissa soudain les yeux. Elle ne l'aimait pas du tout , ce Solitaire ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Mer 10 Mar - 17:05

Fenouil rabattit ses oreilles en arrière au grand hurlement de la petite boule de poils qui paraissait avoir une gorge résistante. Et bien, niveau relation amicale, c'était fichu. Peut-être n'avait-il pas eu l'approche appropriée pou cela ? Mais, au fait, que fallait-il faire, pour donner confiance ? Que fallait-il faire pour donner une impression de sécurité et de sympathie ? Fenouil sentit son coeur défaillir. Mince ... Il en été arrivé jusqu'ici ? Qu’est-ce que c'était, la confiance ? Il ne connaissait plus cette sensation. Alors comment la donner ? Impossible. La sympathie ? Quand était-ce, la dernière fois qu'on lui avait faire ressentir de la sympathie pour lui ? Et bien ... Il ne s'en souvenait plus. Lui avait-on seulement une fois fait des signes d'affection, d'amour pour lui ? Les grands yeux du Solitaire s'agrandirent d'effroi. Il avait tout oublié, tout. Même comment approcher un renardeau de quelques lunes à peine. Il déglutit avec peine.

"C'est ta faute, grand frère, c'est ta faute si on te fuit, c'est ta faute si tu n'inspires pas ... confiance." lui souffla la voix d'Ortie dans sa tête.

Fenouil sursauta brutalement, le coeur complètement affolé. Ses grands yeux terrorisés regardèrent autour de lui avec l'attente angoissée de voir sa soeur près de lui, qui le regardait avec un air narquois. Mais non, il était encore dans la Plaine, devant cette boule de poils. Boule de poils qui devait sérieusement se demander si ce Solitaire n'était pas fou ou n'entendait pas des voix. Les pattes tremblantes et en guimauve, Fenouil tenta de se recomposer un visage serein assez rapidement, mais ses yeux restèrent vitreux. Il toussota, regarda la petite avec un espèce de sourire crispé et lui demanda en chuchotant pour pas qu'elle n'entende sa voix tremblante :

"Et bien, que fais-tu là ? Tu ne devrais pas être dans ton camp ? Tu m'as l'air bien jeune, et ça peu être très dangereux, à l'extérieur, tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Jeu 11 Mar - 22:53


      Bang on the piano - here



    Ce qui était marrant avec n'Espoir , c'est qu'elle savait changer d'humeur comme un gars de chemise -heu non pas quand même-. Un instant elle était douce et possessive, la seconde d'après colérique et violente et vers la fin de la journée devenait calme et rêveuse. Ainsi , aujourd'hui , la miss était passée de la peur à l'énervement pour enfin arriver à la compassion. Et oui , qui l'aurait cru. Espoir éprouver de la compassion. Et bien , habituellement , je vous aurez dit d'un ton cinglant que si Dieu avait crée ce sentiment , il avait sûrement du oublier de le donner à la jeune renarde du Clan de l'Air. Celui ci étant plutôt combattive et orgueilleuse , elle ressentait rarement de la compassion pour quelqu'un. En somme , c'était une grosse égoïste. Et le pire , je dis bien le pire , c'est qu'elle ne s'en rendait pas compte. C'était une sale gosse gâtée et rebelle qui ne se souciait que de la propreté de son pelage et du brillant de ses dents. Bref , ça c'est ce que vous aurez dit en temps normal. Et là ... ben c'était pas un temps normal. Car même quelqu'un d'aussi distant et soucieux de sa petite personne que l'Espoir n'aurait pu ignorer l'air soudain angoissé et apeuré du Solitaire , ni son regard perdu et peiné. C'est pour ça que la Grande Impératrice de l'Univers et des Grenouilles ne put s'empêcher de pencher la tête sur le côté et de laisser retomber son pelage hérissé. Oubliant presque d'être arrogante , la petite renarde ignora la question de l'énorme mâle et lui posa la sienne ;

    « Pourquoi tu trembles ? J'fais si peur que ça ?»
    Sur ces mots , la grisette gratifia le Solitaire d'un magnifique sourire -son plus beau sourire- , découvrant d'un même temps de minuscules crocs ivoires. Le mâle noire et gris pouvait être fier , notre chère Petit Espoir ne souriait pas ainsi à tout les inconnus qu'elle croisait sur son chemin , encore moins si ces inconnus venaient de l'envoyer bouler dans l'herbe après s'être âprement moquer d'elle. Mais , bizarrement , et sûrement pour la première fois dans sa vie de diva , Espoir avait eu pitié de quelqu'un , et encore plus bizarrement , elle avait trouvé se sentiment nouveau assez ... Plaisant. Oui. Plaisant. Peut être était-ce cette sensation de "domination" , de contrôle de la situation qui la faisait jouir , mais en tout cas la grande belle et re-belle reine de la l'univers se promit d'avoir à présent de la pitié envers n'importe qui , qu'il soit d'un autre Clan , jeune ou vieux , idiot ou vif d'esprit. Elle est forte , la n'Espoir. Même une chose aussi bonne et utile que la gentillesse et la compassion , elle peut la mettre à sa sauce pour n'en faire profiter que sa petite personne. Une vraie ... sociopathe. Bref. Laissons notre petite grisette avec son triste cas , et revenons à ce Solitaire , qui n'a d'ailleurs rien n'a envier à Petit Espoir. Tout aussi énigmatique. Tout aussi ... Seul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Sam 20 Mar - 23:56

N'était-elle pas là, ici, juste derrière lui, tout près ? Ne le regardait-elle pas d'un air à la fois malicieux et furieux, les dents légèrement découvertes, les oreilles frémissantes ? Ne sentait-il pas la douce odeur qu'elle dégageait, étendant ses effluves en ondulant doucement de la queue ? Fenouil inspira à fond. Ce n'était pas son odeur ? Il respira de nouveau comme dingue. Peut-être que si ... Et ce son, n'était-ce pas celui de sa voix ? Fenouil se concentra. Sa voix ... Ou le vent ? Mais sa voix ne ressemblait-elle pas au vent ? Il écouta attentivement la brise qui soufflait. Que soufflait-elle ?

"C'est toi qui m'as tué, tu as tué ta propre soeur, tu es un assassin, un criminel, un raté, une croute que l'on devrait gratter sans hésiter ..."

Ses pattes se plièrent légèrement. Le vent lui murmurait à l'oreille. Sa soeur faisait partie du vent. Elle était bien là, mais pas seulement derrière lui. Elle était là, partout, toujours présente, où qu'il aille. Elle le regardait et lui rappelait son crime.

"Pourquoi tu trembles ? J'fais si peur que ça ?"


La boule de poils souriait. Elle souriait d'une manière éclatante, révélant ses petites canines encore inoffensives. Ses yeux trahissaient une certaine interrogation, presque de l'anxiété. Non, plutôt ... Du souci. Du souci pour autrui. Cette petite boule de poils qui lui avait paru d'abord effrontée et frimeuse s'inquiétait pour lui. Fenouil ouvrit sa gueule, la referma sans un mot et la regarda sans comprendre. Encore à moitié dans son délire, il mit un temps à comprendre. Elle lui demandait pourquoi il tremblait. Elle demandait comment il allait. Fenouil fondit littéralement. Ses yeux à la fois brillants de tristesse et vide et désespoir s'arrondirent d’étonnement et le Solitaire se rapprocha doucement de la boule de poils. Une affection sans borne le submergea. Il mourait d'envie d'aller se frotter contre elle. Seulement, cet instant lui semblait fait de cristal : magnifique mais si fragile. A manipuler avec beaucoup de précautions. Il fit très doucement d'une voix un peu rauque :

"Non, tu ne me fais pas peur. Comment une petite boule de poils aussi adorable pourrait-elle me faire peur ?"

Il marqua une pause, l'observant avec attention. Sa soeur avait la même taille. Aussi jeune. Aussi jolie. Son pelage devait être tout doux. Comme Ortie. Sa gorge se noua, mais il continua :

"Comment t'appelles-tu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Dim 21 Mar - 0:29


      When Your Gone - here



    Fondu. Le Solitaire avait littéralement fondu. Comme neige au soleil. N'Espoir maintint son sourire angélique. Quelle étrange sentiment que celui qu'elle ressentait ! Ce n'était plus de la compassion , c'était plus de l'ami.. Ami- quoi ? Ah oui , Amitié. Oui , de l'Amitié. Chose , qui à force du temps , avait fini par sortir complètement de la tête de P'tit Espoir. Amitié , amitié , amitié ... Ça fait sourire , ça rend joyeux , heureux et joyeux , heureux ... Et joyeux. C'est bien. C'est bon. Alors aider les autres et être ami , ça rend heureux ? Oui. Du point de vu totalement puéril de la grisette , oui. Peace & Love , my friend. C'était décidé , à présent la jeune femelle allait devenir une hippie. Bon , pas quand même , mais personne ne peut nier , que à ce moment précis , dans cette dite plaine , Petit Espoir , G.I.U.G (Grande Impératrice de l'Univers et des Grenouilles) , avait changé. Certes , Espoir n'était pas non plus devenue une sainte , et son égocentrisme et son arrogance ne l'avait pas quitté , mais notre chère grisette avait grandi. Car elle avait découvert un nouveau sentiment ; l'Amitié. Bref. La petite renarde grise fit une petite moue rebelle , bien qu'avec peu de convictions , lorsque le mâle gris lui chuchota qu'il avait aussi peur d'elle que d'une fourmi. Oui , certes , il l'avait formulé autrement , avec plus de tact , mais bon ça veut de toute façon dire la même chose. Que voulez-vous , le monde est injuste. Quant à la seconde question du Solo , l'Espoir ne réagit pas immédiatement. Elle laissa la réponse en suspens , mourant d'envie de mentir au mâle en lui racontant qu'elle était la descendante d'une grande lignée de puissants guerriers. Mais bon , n'était-il pas son nouvel (et unique) ami ?

    « Je suis Tornade d'Esp ... Na , P'tit Espoir. Petit pour "riquiqui" et Espoir pour ce truc qui permet à M'man de me supporter -rire narquois- et toi t'es qui ? D'où tu viens ? T'as une famille ? Tu veux bien être mon ami ? Allez , dit oui , dit oui ! Steuplaiiiit ... »
    De grands yeux doux .Un sourire angélique. Une p'tite bouille toute mignonne. Voilà tout les atouts de la petite grise pour faire fondre n'importe quel cœur , même celui aussi dur que la pierre. Et vu que le Solitaire était déjà réduit à l'état de flaque d'eau , ça n'allait pas être très compliqué de lui arracher un petit "oui". Mais peut-on dire que la grisette lui laissait vraiment le choix ? Elle voulait un ami , et tout ce qu'elle voulait ... Ben elle l'obtenait .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Dim 21 Mar - 17:43

Petite, comme tout renardeau de son âge. De grands yeux bruns foncé, très jolis, où pétillait une certaine joie de vivre et où brillait un nouveau sentiment. Un pelage blanc, parsemé de taches grises plus ou moins foncées. Il semblait si doux, si soyeux, entretenu ... Y fourrer son museau devait être si agréable. Comme fourrer son museau dans un tas de pétales de rose, ou dans du duvet d'oisillon. De petites pattes encore maladroites et pataudes, mais qui deviendraient sûrement agiles et musclées plus tard. C'était Petit Espoir. Petit Espoir. Petit ... Espoir ... Fenouil se répétait comme un dingue ce nom dans sa tête. C'était mignon. Oui, il aimait bien ce nom. Il se demanda s'il lui allait bien. Il espérait. Cela voudrait dire que cette petite était pleine de rêves pour l'avenir. Une petite pleine de vie. Et pour couronner le tout, cette petite boule de poils lui demandait ... Non, le suppliait, même, de devenir son ami. Ami. Bon sang, ami, qu'est-ce que c'étai déjà ? Non, il ne le savait pas. Comment aurait-il pu le savoir ? Il n'avait jamais eu d'ami. Une vague image d'un renard au visage ravagé lui passa dans son esprit. Voyons ... Newton. Oui, Newton. Avait-il été son ami ? Peut-être. Quelle importance, de toute façon ? C'était du passé. Du passé. Où était-il, maintenant ? Sûrement loin. Peut-être même qu'il lavait oublié ? Peut-être que le nom de "Fenouil" ne lui évoquait qu'une simple plante aromatique. Fenouil secoua la tête. Pourquoi s'emmêler dans des histoires du passé, lointain et pas très rose, alors que le présent lui offrait tant ? Une boule de poils lui offrait son amitié. A lui, le Solitaire renfermé et aussi discret qu'une ombre.

"Fenouil. Je m'appelle Fenouil. Je suis ..." commença-t-il doucement.

Sa voix était trop rauque. Trop grave. Trop éraillée. Brusquement, il n'aimait plus sa voix. Alors que, pendant de nombreuses lunes, le son de sa voix lui était complètement égal. Il lui était même arrivé de l'oublier totalement. Mais là, il ne l'aimait plus, elle n’était pas comme il fallait. Il toussota, espérant l'éclaircir. Il sentait son coeur battre comme un fou. Cette situation était si gênante, pour lui. Parler ... C'était si dur de parler ...

"Je suis un Solitaire, et je n'ai plus de famille ... Je vis seul. Mais ça ne me dérange pas plus que ça." fit-il avec hésitations.

Il se rapprocha encore plus près de Petit Espoir et pencha son museau vers elle, les oreilles frémissantes d’inquiétude.

"Amis ?" murmura-t-il, de peur d'avoir mal entendu.


[J'♥ tes Rps]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Mer 24 Mar - 16:04


l
Thanks ♥ l

    Amis ? Non , cornflakes. Je suis un cornflakes , tu es un cornflakes , il est un cornflakes , nous sommes des cornflakes ... Cornflakes attitude. Yeah.

    Bien sûr , amis. Cette question n'était même plus une question , tellement elle paraissait évidente. En tout cas du point de vu totalement puéril de Petit Espoir. D'un autre côté , c'est pas marrant quand c'est trop facile. Ou bien peut être ... Peut être ... Que ce "Fenouil" voulait lui aussi être son ami ? Je sais , ça peut paraitre bizarre , mais depuis le début de cet entretien farfelu , seule l'Espoir avait manifesté l'envie de créer une relation amicale avec le Solitaire. En tout cas de façon bien affichée ... Alors , en somme , ce n'était pas la petite renarde grise qui poussait le grand mâle à être son ami , mais c'était le mâle en question qui acceptait ... Mais alors ... C'était génial ! Elle ne l'avait pas forcé , il n'avait pas rechigné ... Donc il était amis ! De vrais bons amis ! L'Espoir n'en revenait pas. Comment une journée aussi banale et ennuyeuse (allez , une p''tite fugue de rien du tout !) pouvait-elle devenir aussi merveilleuse ? Décidant soudain de sortir le grand jeu , la minuscule renarde bande ces muscles , et d'un bond (je l'avoue maladroit) sauta sur Fenouil , pour enfin se réceptionner à une dizaine de centimètres de son museau. Puis , dans un élan d'affection infini (oh les grands mots) , elle pressa son petit nez rose contre celui , plus foncé , du mâle gris-noir , et lâcha d'un ton enjoué ;

    « Amis ! »
    Ah. Comme je suis douée pour les fins heureuses/romantiques/idiotes.Bref. Mais bon , pour ce cas la , je peux dire que ce n'est pas vraiment une fin ... Mais plutôt un commencement. Le commencement d'une graaande amitié.

l OMG , s'cuse la fin pourrie , j'avais plus trop d'inspi' =;= l

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Sam 27 Mar - 1:11

Un court instant. Court, mais très intense. Un instant pendant lequel la petite boule de poils parut se dire des tas de choses dans son esprit vif et intelligent, des choses plutôt positives d'après l'expression enjouée flottant dans ses yeux pétillants. Et Fenouil, également, se dit des tas de choses en quelques secondes à peine. Amis. Voyons, que représentait ce mot ? Il fallait réfléchir. Cela remontait à trop loin. Non, même, cela ne remontait pas du tout, vu que le mot "Amis" n'avait jamais fait son apparition dans sa vie. Donc rechercher son sens serait ... vain ? Il lui fallait l'apprendre. Voyons, qu'est-ce que ça pourrait donc être ? Il avait quand même une vague idée ... De l'affection ? Apprécier être ensemble. S'inquiéter pour l'autre, aussi. Penser régulièrement à lui. Partager des choses ensemble. L'aimer ? Il en était arrivé à cette idée quand la petite renarde fut un bond énergique jusqu'à lui et tendit son museau contre celui du Solitaire en lançant gaiement :

"Amis !"

Pendant un instant, Fenouil fut tout simplement pétrifié. Amis. Elle avait bien dit amis, et là, elle était en train de se presser contre lui de manière ... affective. Elle laisser paraitre son affection pour lui. Quelqu'un éprouvait de l'affection pour lui. Sa gueule s'ouvrit toute seule d'ahurissement. Cette petite chose ... si petite, éprouvait un sentiment si grand. Une étrange sensation lui envahit le coeur, l'âme, et chaque millimètre de son être. Cette petite chose, il ne pourrait plus s'en séparer. C'était décidé. Cette petite boule de poils était à lui, et il resterait avec elle. Il la protégerait coûte que coûte. Petit Espoir était son espoir. Logique. Jamais un nom n'avait jamais été aussi bien porté.

"Mon ... amie." murmura-t-il comme un ralenti du cerveau.

Puis ses babines s'étirèrent en un sourire à la façon renard. Il dévoila ses crocs blancs et pointus, mais il n'était en aucun cas menaçant. Il était heureux. Tout simplement. Il se pressa contre Petit Espoir, SA Petit Espoir, et frotta son museau contre son échine. Celui qui osait briser ce moment serait haché-menu.


[Hein ? Fin pourrie ? Où ça ? Pas vue =3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Ven 2 Avr - 21:56


      I'm a Butterfly.


    La vie , c'est un murmure. Il faut savoir tendre l'oreille et écouter, le chant des oiseaux comme les caprices du vent, tout en fermant assez sa grande bouche pour laisser à la Nature le soin de s'exprimer. La vie , c'est un mélange pittoresque de sentiments pittoresques. Pittoresquement votre. Mais la vie , franchement , c'est surtout cette sensation de bien-être et zénitude. Amis. A-M-I-S. A pour Amical , M pour Miracle , I pour Incroyable et S pour Singulier. Fenouil était et amical , et miraculeux , et incroyable , et ... singulier. Une amitié bien singulière , oui. Un Solitaire asocial et un renardeau égocentrique. Une âme vagabonde et un égo sur-dimensionné. Oui , bien singulière, l'Amitié. Mais aussi si forte et généreuse , l'Amitié ...

    **
    L'Espoir poussa un petit jappement de contentement. Contente. Elle était contente. Joyeuse , heureuse , enjouée ,contente. Le souffle chaud du Grand Gris dans la nuque , le contact chaleureux de son pelage pourtant hirsute. Contente. Petit Espoir était contente. Impossible à expliquer , ce contentement. Et puis à quoi bon ? L'Espoir était contente joyeuse , heureuse et enjouée , et elle se fichait bien de savoir si s'était la présence de Fenouil ou cette idée d'amitié qui lui donnait cette euphorie. Et tant mieux. Car derrière chaque paroles , chaque gestes , chaque regards , se cache une vérité parfois troublante ... Bref. Revenons à notre fameuse histoire. L'Espoir gratifia le renard gris-noir d'un bon coup de langue à la manière des petits, son rictus lugubre à présent étiré en un sourire il n'y a plus renard. Puis soudain , la petite grisette se "décolla" du mâle solitaire et , avec un grand rire cristallin , se mit à sautiller partout comme une grenouille. Une grenouille. Grise et blanche , aux grands yeux noisettes et à la pupille pétillante. Petit Espoir.

« Hey ! Tu viens jouer ? Dit ? Allééuh ! Moi
je serai Tornade d'Espoir ! Prend gardeuuuuh !
»
    Le renardeau bicolore se cabra avec un petit cri de défi et bondit sur le pauvre Fenouil. Elle atterrit sur son échine et retomba aussitôt , roulant sur le sol encore neigeux, son petit corps grassouillet agité par un grand rire emplie de joie de malice. La crise de fou-rire passée , la petite renarde se releva d'un pas chancelant et , sans laisser une seconde de répit à Fenouil , prit un air agressif et se jeta sur une petite feuille verte. Ne faisant plus qu'un avec son dit ennemi , la mioche se mit à pousser de petit cris excités et à courir après le pauvre végétal comme une chat après une souris. Une gamine asociale et arrogante du Clan de l'Air jouant avec un Solitaire farouche et mystérieux. Comme quoi , on aura tout vu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Dim 4 Avr - 21:22

Cette petite boule de poils était une véritable puce mutée avec une renarde ! Après s'être frotté un instant contre lui avec affection -Ô moment délicieux-, elle avait bondit sur son dos, fait un rouler-bouler, éclaté de rire pendant un bon moment avant de s'acharner sur une pauvre petite feuille verte qui avait eu le malheur de voleter jusqu'ici. Tout ça sous les yeux à la fois incrédules et extraordinairement heureux du Solitaire insociable, renfermé et discret comme une ombre -voir plus-. Il suivait Petit Espoir des yeux. Son amour pour elle grandissait encore et toujours. Etait-ce vraiment possible ? Son coeur n'allait pas finir par éclater ? Apparemment, non, il était devenu soudainement élastique, d'une façon infinie. Peut-être atteindrait-il un kilomètre cube. Cela semblait bien parti. Il sourit. Chose qu'il n'avait pas faite depuis bien des lunes. S'il avait voulu le faire avant, il n'aurait pas pu. Il avait oublié. Mais là, c'était revenu, par instinct, par reflexe. Je suis heureux et j'ai la joie de vivre, je souris. Je suis triste, seul et rongé par la culpabilité, je tire la tronche toute la journée. Logique.
Une terrible envie de jouer le prit. Jouer, lui, le pire grincheux du monde ? Décidément, tout arrivait en cette merveilleuse journée. Il fléchit ses pattes, agita joyeusement les oreilles et se mit à sautiller autour Petit Espoir, tel un astre qui suit son orbite. La queue frémissante d'excitation, ses yeux d'argents pétillants, sa gueule fendu en un large sourire, il lança :

"Et bien moi, je ne serais pas "Tornade de Fenouils", et je pense qu'il sera inutile de t'expliquer pourquoi. Je vais rester Fenouil, ou bien Ô Grand Fenouil Dieu De La Vie Sur Terre, comme tu veux, mais c'est peut-être un peu long."

Nooooon ? Fenouil le Solitaire, faire des blagues à deux balles ? Vraiment, qu'est-ce qu'elle avait cette journée, pour lui faire faire des choses pareilles ? Ou non, c'était la petite. Dû à des ondes Alpha qu'elle dégage, ou un truc comme ça. En tout cas, le mâle gris-noir, après avoir sautillé encore un instant autour de sa protégée, s'autorisa à bondir sur sa pauvre proie -la petite feuille, je le rappelle- qu'il lui chipa, l'attrapant entre ses crocs. Il fit deux bonds en arrière et effectua un petit clin d'oeil malicieux, l'air de dire : "Viens la chercher si tu oses."
Seulement, avec une feuille dans la gueule, ce n'était pas facile d'articuler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Jeu 8 Avr - 21:08

    « L'Enfance, c'est de croire qu'avec un sapin de Noël
    et trois flocons de neige toute la terre est changée.
    »
    Mister H.


    Rire. C'est si beau de rire. Un son cristallin, heureux , qui s''échappe comme par magie de la gorge déployée , tandis que le regard larmoyant balaye le visage de l'autre avec cette étonnante clarté. Le rire ouvre les portes du bonheur , de l'amitié. Le rire est une chose incroyable , miraculeuse , mais aussi si cynique , qui défit toutes lois de la physique , mais qui apporte aussi tant de joie aux gens. Live your life , smile to the world and color the dark. La vie est une farce , apprends à rire ... Illustrer le rire , c'est comme courir après une tâche de lumière ; aussi impossible que prenant. Surtout si la tâche citée si-dessus est chatouilleuse et joueuse , si bien qu'à chaque fois que vous abandonnez votre chasse vaine , elle revient sautiller devant vos yeux , toujours aussi dynamique et rigolote. Oui , ne cherchez pas à illustrer le rire. Riez de bon cœur , et puis voilà tout. Amusez-vous , profitez de la vie , de cette farce , et ne prenez ni au sérieux les remarques froides et moqueuses des jaloux , ni les insultes , coups et autres petites douleurs qui un jour pourraient vous faire exploser. Jetez un coup d'œil méprisant et indifférent à l'auteur , puis éloignez-vous la tête haute. Avant de vous remettre à rire des petites idioties de la vie. Live your life , smile to the world and color the dark. Quant à vos ennemis , souriez ! Riez !

    Ainsi donc , l'Espoir riait. De bon cœur , hein , pas comme d'habitude. Pas un rire jaune ou mesquin non plus , non , un rire vrai , pur et enjoué -si si , ça existe vraiment les rires pas enjoués-. L'Espoir riait. La pupille pétillante et scintillante , le pelage ébouriffé à force de sauter dans tous les sens , elle riait. Ses petites pattes maladroites la soutenant à peine tellement son ventre grassouillet de renardeau était agité de gloussement , LA Petit Espoir laissa Fenouil happer SA feuille - gros grooos changement pour la St-Espoir- sans résistance avant de faire volte-face et de pousser son habituel petit cri de défi. Il faut dire , que pour son âge et son ossature , la grisette courait plutôt vite. Rapide comme , hm , on va dire le tonnerre , la petite de l'Air bondit vers le grand mâle gris-noir. Elle atterrit à deux queues de renard de lui , se dressa sur ses membres postérieurs et agita ses petites pattes de renardeau ,avant de lancer , malicieuse ;

« Hé ! Attends un peu ,toi ! Tornade d'Espoir
arriveee !
»
    Sur ces mots , la minuscule femelle prit son élan , banda ses muscles , et sauta. Elle atterrit -à nouveau- sur l'échine du mâle , mais cette fois resta bien accrochée et se mit à escalader tant bien que mal le grand Fenouil. Arrivée à la tête , la Grande Impératrice des Grenouilles posa ses pattes avants sur les oreilles du Solitaire et poussa un long cri triomphant.
«J't'ai euuu !»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Mar 13 Avr - 20:43

In Connaissances ♥

La petite n'hésita pas. Ses yeux brillaient de détermination, ses pattes tremblaient imperceptiblement d'excitation, ses oreilles étaient dressées, ses babines se relevaient instinctivement. Elle ne chercha pas à évaluer la situation, ne s'embêta pas à fonder tout un plan d'attaque dans sa tête, ne s'emmêla pas les méninges à trouver quelles technique était la plus appropriée. Non, elle sauta, tout simplement, mais ce bond simple était extraordinairement précis par son envie de réussir, parce que Petit Espoir ne doutait pas d'elle. Et c'était ça, qui faisait la force. Y croire. Fenouil sentit la petite s'agripper fermement à ses poils au niveau du cou et de l'échine. Ses pates avant se refermèrent sur sa nuque et se pattes arrières se mirent à pousser comme elle pouvait afin de prendre plus d'altitude en atteignant sa tête. Le Solitaire resta bien sagement à sa place et attendit qu'elle gravisse le Mont-Blanc. Et enfin, la boule de poils posa le drapeau portant son blason sur le sommet. Elle posa ses deux pattes avant sur ses oreilles avec vivacité et clama haut et fort sa victoire. Tant de joie ressortait de cette exclamation. Fenouil sentait son coeur débordait de joie. Elle partageait cette victoire si infime, mais qui était le début de tout. Car, au fond, en cet instant, il y avait une énorme victoire. Et cette victoire, il n'y avait cru, avant. Il ne pensait même pas que cela pouvait exister. Un instant si parfait. Et là, ce fut l'apothéose. Le point culminant. La touche qui sublimait le tout. Le mâle renfermé et grognon éclata de rire à son tour. Un rire un peu maladroit, un rire d'inhabitué, un rire un peu rauque, mais un rire quand même, débordant de bonheur, un rire chargé d'affection. Il se redressa riant toujours, agitant doucement la queue de bien-être. Il déclara avec ardeur :

"Attention, Ô Princesse Espoir, accrochez-vous, le char se met en marche ! A vous les rênes, toutes les destinations sont possibles !"

Et tel un cheval pour les Bipèdes, il se mit à marcher, fier, droit, mais soumis à tout ordre de sa Princesse. Il amortissait la moindre secousse se déplaçant à pattes de velours, se coulant doucement sur tous les bosses ou creux potentiels, faisant tout pour lui assurer un confort maximal. Il l'aurait emmenée au bout de monde. Peut-être même sur la lune. Tant qu'ils étaient ensembles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Mer 21 Avr - 13:07

[<3
Et désolé pour le retard :S]


Suddenly I see ;
This is what I wanna be ;
Suddenly I see ;
Why the hell it means so much to me ?


    Et la Princesse , la Reine , la Miss Popularité internationale rejeta en arrière son adorable petite frimousse grise , son bidon grassouillet toujours agité de gloussements incontrôlables. La pupille pétillante de malice, les pattes avants toujours en position sur les oreilles noires de Fenouil, la petite grisette était on ne peut plus heureuse. Car non seulement elle avait trouvé un gentil compagnon de jeu, mais en plus un très bon ami , à l'évidence très affectueux. Une journée si simple , si morne , qui avait dû commencer si sombrement pour les deux renards , était à présent le foyer d'une étrange mais si forte amitié. On ne le répétera jamais assez ; les choses les plus étranges sont souvent les plus belles. M'enfin , je dis bien souvent , car un asticot fluorescent a beau avoir le quota question étrangeté et être le meilleur des meilleurs des insolites , il est loin d'être le vainqueur d'un concours de beauté. Oups , petite parenthèse inutile qui m'a malencontreusement échappé. Donc , laissons de côté ce cher asticot fluorescent et revenons à un cas tout aussi 'fluorescent' , c'est à dire à notre très cher grisette et à son nouveau copain. Investigation , my friend. L'Espoir , la nouvelle crise de rire passée , se pencha à l'oreille gauche de Fenouil -alias la meilleure plante aromatique au monde- , et , entre deux fou-rires , lâcha ;

« Direction euh ... Tout droit ! »
    Et la meilleure plante aromatique au monde se mit en marche. L'Espoir , quant à elle , propre à ses habitudes de Princesse et d'Impératrice de l'Univer et des Grenouilles ect, se mit à déballer des conneries.
« Et donc tu vois , je marchais tranquillement dans chai-plus-où ,
et là , y a un E-N-O-R-M-E corbeau qui est tombé juste devant moi !
Nan vraiment , il était gigantesque ! Genre dix fois ma taille !
Et puis j'sais pas si j't'ai raconté la fois Maman
m'avait choppé en train de sortir en douce du camp ... »


    Et patati et patata. Pour être franche , seul 10 % de ses 'bobards' avaient quelque chose de vrai. Par exemple , ce n'était pas un corbeau qui était tombé devant elle , mais une feuille de chêne atteinte d'une maladie qui la colorait de brun. Et , bien qu'elle ne l'ai pas mentionné ici - mais elle l'a tout de même raconter avec enthousiasme aux autres renardeaux pendus à ses lèvres - , la fameuse fois où un serpent l'avait attaqué et elle l'avait mi K.O en deux temps trois mouvements , s'était en fait une brindille qui s'était accrochée à son pelage ... Comme quoi , s'était très mauvais pour la santé de croire notre chère grisette. Les conversations avec Petit Espoir ; à consommer avec modération.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Ven 23 Avr - 21:51

It's Okaay, Little Butterfly ~♥


Tout droit ? Vraiment tout droit ? Et bien, c'était donc d'accord. Et par "tout droit", il le prit au pied de la lettre, comme si la moindre erreur -qui n'en était même pas une- pouvait compter et enlever un peu de magie à ce merveilleux moment. Quitte à vivre un moment pareil, autant le vivre parfaitement. Il s'appliqua donc avec beaucoup de concentration à marcher droit. Mais alors vraiment. S’il avait eu une équerre, une règle et un crayon sur lui, il aurait tracé la parallèle à l'horizon, l'histoire de s'assurer qu'il marchait bien droit. N'ayant aucun de ca matériel sous la patte, le se contenta de fixer devant lui et de s'appliquer d'une façon aussi réfléchie qu'idiote à ne pas partir de traviole.

Mais pourquoi une telle obsession si soudaine pour le parallélisme ? Devenait-il inconsciemment un grand adepte du cubisme ou élaborait-il une nouvelle propriété de géométrie ? Presque. Il était tout simplement fou. Fou de ce moment. Fou de ce qu'il ressentait. Fou de son affection nouvelle. Fou de sa Boule de Poil. Plus fou que lui, cela n'existait pas. Quoique ... Sa Princesse accrochée sur son dos, peut-être ? Cette dernière se mit à raconter ses palpitantes aventures de Princesse. L'attaque du corbeau mutant. L'escapade plus dangereuse que celle du guerrier aguerri. Et Fenouil l'écoutait, aux anges. Vraiment, elle avait risqué sa vie en tuant ce serpent ? Elle avait failli se faire coller une raclée par sa mère ? Une partie de lui-même avait parfaitement conscience que tout cela était un peu exagéré, mais il ne l'écoutait pas. Il repoussait l'idée de l'hyperbole et préféra rêvasser de cette vie palpitante, oubliant que cette Boule de Poils était justement une Boule de Poils.

"Dis, comment as-tu fait pour éliminer cet énorme corbeau mutant ? Il devait être très fort !"

Un vrai gamin. Pire que les petits d'une pouponnière. Naïf, facile à manipuler. Mais il rêvait, et ça, qui pourrait lui en vouloir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Jeu 13 Mai - 17:08



    Accidentally in love.

    Et le cher ami de la Princesse, sûrement soucieux de ne pas décevoir notre grisette, continua d'avancer ... tout droit. Tout droit. Une merveilleuse formule magique, n'est-il pas ? Bon , il faut l'avouer, Fenouil était assez radical dans le sens de ces deux simples mots, mais bon, mieux vaut plus que rien. Il n'empêche qu'il aurait pu faire un excellent mathématicien. Calculant parfaitement sa position, suivant obstinément la même ligne mentalement tracée par notre Espoir, un peu plus et on aurait cru qu'il avait une équerre et un compas dans la tête, ce gars la. Un vrai pro'. Et puis il avançait avec tant de précaution et de méthodisme, que notre chère Miss Vantarde 2010, lorsqu'elle aurait accordé l'un de ces quelques interviews -imaginaires- , aurait volontiers comparé son nouvel ami à un confortable sofa.Un sofa. N'y voyez aucun signe péjoratif, hin. Par exemple, sa mère, question confort, notre jeune grisette l'aurait sûrement qualifié de 'chaise en bois', les autres renardeaux de 'petits canapés' et vous voyez le genre. L'herbe était un tapis poilu, les rochers des trônes de rois, les étoiles des lampes halogènes, les arbres des ... arbres. Ma parole, pour Petit Espoir , la nature , c'était tout Conforama gratuit. Et échangeable, qui plus est, hiin. Et recyclable, surtout. Comme quoi, vive l'écologie. Yeah.

« Dis, comment as-tu fait pour éliminer cet énorme
corbeau mutant ? Il devait être très fort !
»
    Notre chère Espoir bomba son petit poitrail immaculé. Évidement, elle était fière comme un paon. Et comme un paon , elle ébouriffa sa fine queue de bébé, genre "oh merci , merci, je sais , je suis la plus belle, la plus forte et patati et patata."De la fierté et des bobards, notre Princesse en regorgeait. Mais elle avait aussi ce petit plus qui faisait vraiment d'elle une arrogante incroyable ; de l'ingéniosité et de l'imagination. Qui croirait un 'bobardeur' qui ne saurait pas décrire tous les détails de cette mystérieuse attaque de fourmis géantes ? Ou de cet horrible kidnapping par des extra-terrestre ? A ce jeu la, la petite de l'Air était aussi douée qu'un politicien. Et comme eux, le mois de l'année où elle mentait le moins était le mois de février, car il n'était constitué que de vingt-huit jours. Haha. Vous saisissez ? Non ?
« Et bah voilà, dès qu'il s'est levé, bah j'lui est sauté dessus, et pis là, tu vois,
il s'est envolé ! Avec moi dessus ! Et alors qu'il était en train de planer au-dessus
des montagnes, j'ai rassemblé mon courage et là , paf ! Je me suis mise
à grimper le long de son aile, et quand j'suis arrivée au cou, et bah paf !
Je l'ai mordu très très très fort, du genre presque jusqu'au sang. Et là il s'est
mit à se bouger dans tous les sens et à gueuler ! Alors j'lui ai dis "bon , du con ,
soit tu descends et me déposes devant le camp et j'te laisse la vie sauve,
soit tu continues à voler et j'te crève les yeux !" Et devines ce qu'il a fais ?
»
    Sans attendre que le grand renard réponde, L'Espoir cria joyeusement , toujours en équilibre sur les épaules de Fenouil ;
« Et bah il m'a redescendu sagement ! Et maintenant , je suis la
Reine des corbeaux et des Lapins -les lapins j'te raconterai plus
tard comment j'ai fais- !
Alors t'en dis quoiii ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Ven 14 Mai - 16:26

A perfect day ~

Toujours tout droit, toujours plus loin, toujours à fond le cubisme, et surtout, des étoiles pleins les yeux, des rêves insensés plein la tête, la gueule légèrement entrouverte, le souffle un peu court par temps de péripéties, les pattes frémissante, le coeur battant à tout rompre. La Petite Princesse de l'Univers racontait ses dangereuses aventures, sautillant avec légèreté sur les épaules du mâle gris et noir. Elle mimait sa scène, racontait une telle excitation et énergie que cette histoire tordue en devenait complètement crédible aux oreilles de la plante aromatique périodiquement naïve et prêt à tout. A tout tant qu'elle était là. Il sentait ses petites pattes le toucher, ses griffes pointues lui piquer la peau, ses poils frôler les siens. Il aurait voulu caresser du museau son crâne, entre ses deux petites oreilles mobiles. Mais pour l'instant, le moment était aux péripéties de la vie de la Monarque des Papillons et apparemment, des Corbeaux.

"Alors tu t'en es sortie comme ça ? Et bien ... J'ignore si j'aurais réussi, moi ... Tu as eu beaucoup de courage ! Ce corbeau devait être vraiment effrayant ... Tu as du sauver de nombreux renards, ses prochaines victimes ! On t’a félicitée, au moins ? Je me demande pourquoi tu n'es pas encore apprentie ... Je suis sûre que tu pourrais enfin montrer tes talents et les renards de ton Clan pourraient enfin se rendre compte de tes extraordinaires capacités ! Et ..."

Bon sang ! Fenouil tais-toi ! Arrête-toi là, c'est bon ! Comment peux-tu débiter de telles bêtises en un temps record et surtout aussi soudainement ? Toi, le vieux ronchon renfermé et aussi discret qu'une ombre, en train d'étaler un discours sans queue ni tête, sans réfléchir une seconde, sans te soucier des conséquences, sans te soucier du danger qui te guette tant ... Rendez-nous notre bon vieux Fenouil, rendez-nous le renard qui fuit à la moindre présence ! Celui qui culpabilise vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour avoir tué sa soeur ! Trop tard, il a disparu. Oh, pas très loin, il reviendra certainement et assurément. Seulement là, il était absorbé par une minuscule boule de poils qui semblaient repousser avec une efficacité incomparables les mauvaises ondes. Petit Espoir, une para-onde ? Pratique.
Fenouil sortit soudain de son extase de paroles à tout va. Il releva soudainement le museau, s'arrêta dans son tracés parfait -sans pour autant le déformer- et regarda attentivement autour de lui. Les oreilles s'agitant dans tous les sens, il guetta, huma, respirant à fond, puis fini par le repérer. Tiens, quand on parle du loup, on en voit le bout de la queue. Sauf que là, ce n'était pas une longue queue grise mais une petite queue blanche, dépassant d'une touffe d'herbe. Le Solitaire agit doucement la queue avec satisfaction. Il chuchota à l'adresse de sa passagère :

"Ne fais pas de bruit et regarde, là-bas, à côté de cette grosse touffe d'herbe. Un peu à gauche. Tu le vois ? Un de tes serviteurs, un joli lapin gris et blanc. Regarde, il est tranquille, il broute son herbe ..."

Il s'arrêta, soudain mal à l'aise. Mais ... Si elle était la Reine des Lapins ... Peut-être le prendrait-elle mal s’il le prenait en chasse ? Il préféra se taire et attendre la suite, une réaction qui lui ferait comprendre qu'elle était le point de vue de la Princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Espoir.
Petit du Clan de l'Air
Petit du Clan de l'Air
avatar

Féminin
Nombre de messages : 159
Age : L'âge de la raison (:
Date d'inscription : 26/08/2009

Personnage
Mâle/Femelle: Femelle
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Dim 29 Aoû - 0:17


    Bwaaaaaaaaah 8 D

    Pour la première fois dans sa longue carrière de reine et de princesse - et ouais, les deux en même temps -, l'Espoir parut indécise. Son regard enflammé de malice passa tour-à-tour de la houppette blanche du lapin jusqu'à la pointe des oreilles de son ' fidèles destrier '. Elle se mordit la lèvre, agita sa petite queue grisonnante, et dégringola de quelques centimètres sur l'épaule de son cher ami. Finalement, elle sembla se décider, et , avec un enthousiasme non dissimulé, se pencha à nouveau à l'oreille de Fenouil.

      Atta, je desceennnds ...

    Chose dite, chose faite. Avec la grâce d'une raie-manta et surtout la discrétion d'un poisson rouge, The Princesse Universelle (T.P.U) dégringola tant bien que mal du dos du charmant Solitaire gris. Si vous voulez la version longue, je peux vous dire que cette grande descente avait tout de la montée du Mont Blanc tout entier. Et oui. Car pour toucher la terre ferme, n'Espoir dû user de la plus grande ingéniosité, en combinant tour-à-tour grâce, vitesse et précision. Haha. Quoi, j'exagère ? Non, osez juste dire que j'enjolive un peu les choses. Ok, vous voulez une preuve ? Voyez plutôt.

    Les pattes avants accrochées désespérément à l'échine touffue du grand renard, les membres postérieurs gigotant inutilement dans le vide, Petit Espoir dû serrer les dents pour ne pas se mettre à brailler d'agacement. Une nouvelle fois, elle tenta d'atteindre le sol de ses petites pattes dodues. Le seul résultat fut une plus grande perte d'équilibre et le redoublement du ô terrible énervement pas particulièrement bien géré de la ô terrible Miss. Un instant immobile, notre chère petite essaya de réfléchir à la meilleure façon d'échapper à cette situation pour le moins cocasse. Malheureusement, et pour le plus grand désarroi de Miss Espoir, ben ... c'était le grand vide. Rien. Nada. Niet. Pas même une petite idée de rien du tout. De rien du touut. Petit Espoir renifla un grand coup. Il ne lui restait plus qu'une seule solution. Une seule. Et ce n'était pas la meilleure. Mais boon ... Avait-elle vraiment le choix ? Bref. La Princesse des princesses inspira un grand coup et ferma résolument les yeux. Puis ... lâcha tout.

      BWAAFAFAAAA.

    Et voilà le bruit le plus démonstratif que fait une Petit Espoir sur le point d'exploser qui en plus vient s'étaler par terre. Heureusement, et on ne sait par quel miracle, le lapin situé à une vingtaine de mètres de nos deux gigoles ne sembla pas vraiment réagir à tout ce boucan. Vraiment bouchée, cette bêbête la. Bref. Donc, revenons à notre petite grisette. La chance semblait lui avoir sourit, vu qu'elle atterrit directement sur son arrière-train, lui provoquant tout de même un court instant d'hébétement. Les yeux ronds, le bouche légèrement entrouverte, elle était littéralement assise, les pattes avants recourbées devant son petit poitrail immaculé. Après encore quelques secondes dans cette position légèrement comique, Espoir finit par se ressaisir et brusquement se redresser. Avec le plus de discrétion possible, elle s'éloigna à pas de girafe de Fenouil, l'œil vexé mais brillant.

      Tu me montres comment tu chasseuhs le lapiin ... ? Pleaseuuh ...



    [Désolé du graaand retard, et c'est pas génial ... : S]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenouil
Solitaire
Solitaire
avatar

Féminin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 31/07/2009

Personnage
Mâle/Femelle:
Connaissances:
Avertissements (10 = suppression du compte): 0

MessageSujet: Re: Elle & Lui   Lun 30 Aoû - 15:03

Heureux du retour du Papillon ♥

La Princesse de l'Univers se redressa. Du moins, c'est ce que l'Herbe Aromatique ressentit, quand ses petites pattes délicates et vénérables se plantèrent avec plus de fermeté sur son dos -que dis-je ? Sur son fauteuil mobile-. Elle resta quelques instants immobile ; Fenouil l'imita, droit comme un piquet, ne vacillant pas d'un millimètre. Puis il commença à sentir de nombreux piétinements de petites pattes, surtout au niveau de ses épaules. Ses pattes allaient et venaient, d'avant en arrière. Le Solitaire -stupide- resta planté là, toujours sans bouger. Mais quel était donc ce manège ? Que cherchait-elle à faire en avançant et reculant de cette façon ? Il se creusa inutilement la cervelle, et se tint à la -mauvaise- conclusion que cette petite était la Reine de la planète et qu'il fallait donc la laisser faire. Elle avait forcement raison. Non ? Non. Après un ultime tiraillement au niveau des poils de sa nuque –pendant lequel Fenouil tint toujours son rôle de piquet- le poids dégringola de son dos en plusieurs pirouettes et finit sa course sur l’herbe, sur le derrière, dans un étrange bruit étouffé.

L’Herbe Aromatique manqua de s’étouffer avec sa propre salive ; son cœur manqua un battement et il hoqueta d’horreur. La Princesse ... La Reine des Papillons était tombée ! Par sa faute ! Il n’avait même pas été foutu de comprendre qu’elle cherchait à descendre ! Il aurait pu se baisser, la prendre délicatement par la peau du coup, comme le fond les mères, avant de la déposer en douceur sur l’herbe douce. Mais non, il était resté dans son rôle de piquet imbécile. Fenouil se demanda vaguement si elle allait le punir. Au secours. L’Herbe Aromatique devenait un légume.

Mais la Petite Boule de Poils se releva au bout de quelques instants, toujours digne et fière, et demanda à son destrier de lui apprendre à chasser le lapin. Fenouil en sursauta presque. Il jeta un rapide coup d’œil devant lui, vers le fourré. Il cligna plusieurs fois les yeux. C’était un lapin stupide qu’ils avaient devant eux ? Les lapins étaient pourtant réputés pour avoir une ouïe fantastique ... Sans compter toutes les vibrations qu’avait du provoquer la chute. Etrange. Mais il n’allait tout de même pas s’en plaindre. Même si ce lapin était stupide, il restait un lapin, donc une proie, donc de la nourriture. Donc c’était bon à chasser. Examinant ensuite l’Impératrice de l’Univers, il songea vaguement à s’excuser pour la chute, mais cette dernière semblait l’avoir oubliée, obnubilée par le rongeur. Et puis, de toute manière, ses excuses auraient été catastrophiques. Il en était certain.

S’approchant tout près de sa Boule de Poils favorite jusqu’à lui frôler les flans involontairement –ce qui le fit frissonner-, il lui intima le silence, lui mettant le bout de la queue sur son museau. Il se concentra sur la future proie. Elle n’était pas très loin, peut-être une dizaine de longueurs de queue au maximum. Il chuchota très bas à l’oreille de sa Princesse :

« Tu vas me suivre ... Très doucement, sans faire de bruit. Les lapins sont très sensibles au bruit. –il se retint de rire, pensant à la sourde oreille qu’avait ce lapin- Pour cela, tu vas poser tes pattes avec légèreté, les faisant à peine frôler le sol. Tu comprends ? Regarde-moi, et suis-moi doucement. Lentement. »

Faisant un petit clin d’œil à la future guerrière –un clin d’œil ? Bon sang, Fenouil ... Tu as vraiment disparu, là ...- il se plaqua sur le sol et se mit à avancer à pattes de velours. L’herbe lui chatouillait agréablement le ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elle & Lui   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elle & Lui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?
» Elle est admirable cette haitienne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
¤ Fox's Life ¤ :: Terres Libres :: La plaine :: La grande plaine-
Sauter vers: